télétravail-artisanat-slow-life

Télétravail : un rapport au temps qui change et des mentalités qui évoluent

Le télétravail a été très plébiscité par les entreprises depuis le début de la crise du Covid-19. Souvent apprécié, parfois critiqué, il a permis de faire évoluer les mentalités des français dans leur rapport au travail. Comment faire perdurer dans le temps ce changement ?

Depuis le début de la crise du Covid-19, le télétravail a été une alternative pour les entreprises afin de continuer à collaborer pendant le confinement. Parfois considéré avec méfiance par certains patrons, il est très apprécié des salariés. Selon une étude de Malakoff Humanis datant de juin 2020, 84% des salariés souhaiteraient continuer à télétravailler, 57% d’entre eux continuent toujours de travailler depuis chez eux. On peut noter beaucoup d’avantages à cette formule : autonomie, souplesse pour gérer son temps de travail… Nombreux salariés déclarent qu’ils gèrent ainsi mieux leur équilibre vie pro / vie perso. Quid de l’avis du patron, 8 DRH sur 10 déclarent vouloir perpétuer la pratique du télétravail, selon un sondage réalisé début juin 2020 par l’ANDRH et BCG. Ils y voient d’autres avantages comme la hausse de la productivité et surtout la réduction de l’empreinte carbone puisque le télétravail permet de réduire drastiquement les trajets maison / travail. Mais concrètement, qu’est-ce que le télétravail a véritablement changé ?

La course quotidienne mise sur pause, mais pour combien de temps ?

Notre rapport au temps a été bousculé. Beaucoup de salariés témoignent en ce sens. Lever le pied est bénéfique pour eux afin de rendre des projets plus complets. Cet avantage est lié au fait que nous passons moins de temps dans les transports. L’absence de bruit et de sollicitation accroît la concentration et la productivité. Cependant, 4 personnes sur 10 déplorent un manque de lien avec leurs collègues et près d’un tiers soulignent un risque d’isolement selon une étude réalisée par Opinion Way pour Jouve, en partenariat avec Maddyness. Nous sentons déjà que l’économie repart, que chacun commence à retrouver son bureau, ses collègues, ses petites habitudes… Il ne faudrait pas que la course quotidienne reprenne le dessus. L’artisanat propose des activités précieuses pour ralentir pas à pas et s’épanouir au quotidien, dans la vie pro et perso.

L’Artisanat, des valeurs similaires à la slow life

Les valeurs de l’Artisanat et de la slow life sont plus que jamais vivantes et parlent davantage aux personnes, y compris dans un cadre de travail. Le mouvement slow, initié dans les années 80, était une réponse à l’accélération globale des modes de vies. En quelques principes, la slow life est caractérisée par le fait de prendre du temps pour soi, de ralentir le rythme, de renouer avec la simplicité, de donner du temps aux autres, de développer sa créativité et de savourer le présent. Au bureau, nous sommes constamment sollicités, ce qui oblige les salariés à gérer plusieurs missions en même temps. La qualité du travail de chacun en pâtit. La crise du Covid-19 doit marquer le retour en grâce de l’artisanat et le désir de retourner au travail manuel qui est un véritable facteur de bien-être au travail. Selon une étude BVA de Salesforce, le bien-être au travail serait une des principales conditions de la bonne performance des salariés. Une nouvelle approche que les entreprises se doivent d’intégrer dans leur stratégie pour améliorer les conditions de travail de leurs salariés et ainsi favoriser un retour en douceur… La fabrication d’un objet artisanal invite à prendre le temps d’achever les tâches les unes après les autres. Prendre son temps est un des facteurs de réussite au travail.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles
apprentissage artisan
L’apprentissage : maillon essentiel de l’artisanat