Rencontre avec Xavière Langin, maroquinière à Lyon

Après avoir été enseignante et documentaliste, aujourd’hui à la tête de sa propre entreprise de maroquinerie, fondatrice de sa boutique à Lyon, exportée à Lisbonne, Xavière Langin fait partie de ses femmes artisanes entrepreneures qui n’ont pas froid aux yeux et qui réussissent ! Au sein de la communauté Wecandoo depuis 2018, elle s’engage pour partager son savoir-faire et continuer à faire vivre l’artisanat auprès du grand public. Découvrez son parcours, ses retours d’expériences et ses conseils.

Découvrez ses ateliers sur Wecandoo

Wecandoo : Hello Xavière ! Est-ce que tu pourrais d’abord nous parler de ton parcours ? Comment es-tu passée de l’enseignement à la maroquinerie ?

Xavière : Petite, je passais des heures à bricoler, fabriquer, créer pour offrir autour de moi des cadeaux uniques. J’étais la reine des loisirs créatifs (j’ai poncé tous les rayons de Rougier&Plé du boulevard des Filles du Calvaire à Paris !). Et pourtant, j’ai choisi une tout autre voie pour démarrer !

Après des études de langues (anglais et italien, mes origines), j’ai démarré comme traductrice-interprète puis professeur d’italien puis documentaliste… La reconversion, c’est notre marque de fabrique dans ma tribu ! Mais il m’aura fallu emprunter des chemins bien détournés pour accepter que mes mains devaient finalement guider mon travail…

Progressivement, j’ai partagé mon activité professionnelle entre le collège où j’étais documentaliste et mon activité de couture (décoration) avec laquelle je développais des ventes privées.

Créations par Xavière Langin

La maroquinerie, les cuirs… tout cela est venu à moi un peu par hasard à une période de grosse remise en question professionnelle et surtout comme un coup de foudre pour ces matières de dingue !

Ensuite, tout s’est enchaîné comme une évidence avec plusieurs formations au Greta Création Design et Métiers d’Arts (sellerie, gainerie et maroquinerie / Lycée Turquetil, Paris ). C’est un établissement incroyable avec des enseignants de rêve (ah … Laurent Convertino, notre maître à tous!!) et des élèves de tous horizons… Bref, un lieu de création, de partage et de bienveillance… j’avais enfin trouvé ma place !

Tu as aujourd’hui ta propre marque de maroquinerie. Comment as-tu fait pour créer ton entreprise ?

J’ai toujours été assez indépendante, autonome et surtout, j’aime faire les choses à mon rythme. C’est donc tout naturellement que je me suis tournée vers la Chambre des Métiers et de l’Artisanat pour initier mon installation.

La CMA prodigue des conseils personnalisés à la situation de chacun et c’est un tremplin inestimable. Et aussi pour un accompagnement plus spécifique à mon cœur de métier, j’ai été suivie par une coach spécialisée « entrepreneuses créatives » (@sandrine.franchet, autrice de nombreux ouvrages sur ces sujets et très engagée « women empowerment »).

Tu as de très jolies photos sur les réseaux et une identité forte. Bravo ! Comment as-tu fait pour définir ton identité de marque ? Choisir le nom ? L’identité graphique ? Des conseils ou des retours d’expérience à partager ?

Quand je me suis lancée dans le textile, mon premier nom de marque était « xatribu » car je fabriquais des accessoires pour toute la famille. Une fois devenue maroquinière, ce côté enfantin ne correspondait plus du tout à mon identité, aussi, j’ai décidé de tout remettre à plat.

Pour ce faire, j’ai entamé une véritable réflexion en profondeur sur mon identité créative, visuelle et graphique (mes cibles, mes produits, ce qui me différencie, mes valeurs …) en m’entourant d’une graphiste (@brinestudio).

À travers ce questionnement, long, mais carrément indispensable, Justine Briatte m’a permis de sortir de ma zone de confort en créant un univers bien à moi, XA @xa.maroquinerie : logo, baseline, carte de visite, carte de remerciement, certificat d’authenticité, packaging… autant d’éléments cohérents et essentiels pour des créations authentiques d’exception.

Compte Instagram de Xavière @xa.maroquinerie

Pourquoi avoir choisi de développer une offre d’atelier ? Quelle était ta motivation au début ?

Pour être franche, quand Edouard [cofondateur de Wecandoo] m’a tout d’abord appelée pour me parler des expériences Wecandoo, je ne m’y voyais pas du tout (qui cela pourrait bien intéresser de pénétrer l’atelier d’une artisane fraîchement diplômée ??).

Sentant ma réticence, il m’a invitée à faire une démonstration de couture sellier sur i.d.d’art, «LE» salon artisans-créateurs à Lyon. Et là … magie magie … je pense que je n’ai pas pu aligner plus de 2 points d’affilée sans une myriade de questions de visiteurs curieux ! J’étais conquise !

La transmission, le partage, je pense que j’ai ça au fond de moi… il fallait juste que ça sorte !

Xavière en pleine démonstration

Aujourd’hui, comment se structure ton entreprise ? Comment fais-tu pour gérer la vente et les ateliers en parallèle ?

En septembre 2019, je me suis installée à mi-temps à Lisbonne où je développe une collection d’accessoires (paniers, petite maroquinerie) et depuis octobre 2020, je partage avec Aurélie (bijoutière créatrice de @sanae_bijoux) un atelier-boutique (TACTILE, Lyon 7 / @tactile.lyon) où nous diffusons également nos coups de cœur créatifs français et européens.

Mon rythme est plutôt « sport » mais gérable ! Du coup entre les commandes de particulier, les boutiques partenaires, le B2B, Tactile, Lisbonne … je me suis fixée des temps hebdo d’ateliers Wecandoo (1 à 2 créneaux max).

Créations de Xavière

Tu as plus de 395 participants à ton actif. Bravo ! Comment fais-tu la promotion de tes ateliers aujourd’hui ?

Merci !! C’est vrai, c’est complètement dingue !!!

Pour la communication et la promotion, j’essaie de publier tous les weekends des stories sur Instagram avec les créations des participants.

Les campagnes de communication proposées par Wecandoo aux moments phares de l’année sont aussi d’excellents outils, faciles et percutants. Le bouche-à-oreille fonctionne aussi super bien alors, j’essaie d’inciter les participants à laisser des commentaires sur ma page Wecandoo !

Une participante ravie après son atelier Wecandoo avec Xavière / Le porte-monnaie créé par une autre participante

Tu animes des ateliers Wecandoo depuis 2018. Quels ont été tes apprentissages depuis tes débuts ? Quelle différence entre ta manière d’animer des ateliers aujourd’hui par rapport à tes débuts ?

Lors de mes premiers ateliers, je ne proposais qu’un thème unique pour tous les participants, mais c’était très lassant pour moi et il manquait une dynamique pour aiguiser leur curiosité.

Aussi, je propose des ateliers croisés où j’accueille 3 personnes qui pratiquement à chaque fois fabriquent un objet différent. Cela favorise les discussions et attisent leur envie de revenir… et ça marche !

Xavière démontrant les gestes à effectuer lors d’un atelier Wecandoo

Et aujourd’hui, qu’est-ce qui te motive au quotidien dans l’animation d’ateliers ?

Je vis ces ateliers comme une bulle hors du temps, un moment d’échange privilégié, une opportunité d’éduquer les regards novices au travail de l’artisane que je suis.

Tu t’es proposée pour être ambassadeur de la communauté Wecandoo auprès de la presse ou lors d’évènements. Pourquoi est-ce que cela a du sens pour toi ?

À l’évidence, je veux rendre à Wecandoo tout ce bonheur que vous m’apportez, mais aussi mettre ma modeste pierre à l’édifice de l’artisanat en ouvrant encore plus sur l’humain, la qualité des échanges et surtout en valorisant l’expérience comme nouveau mode de consommation.

Créations de Xavière

Du coup, tu as été interviewée pour un JT de 12h45 sur M6. Cela devait être impressionnant ! Comment s’est passée ton expérience ? Tu recommandes ?

Je m’en faisais une montagne (atelier bien rangé, jolie tenue, préparation d’une trame de discussion… et j’en passe !). Mais le tournage a été hyper friendly et chaleureux avec un journaliste très investi par son sujet et des participants très naturels. Malgré tout le reportage a été plutôt décevant : trop court, contenu très/trop superficiel, Wecandoo et notre atelier ont été tout juste cités, mais sans références…

J’ai eu quelques retombées, notamment de clients qui m’avaient reconnue ! Le reste fera son chemin. Cela m’a tout de même encouragée à recommencer : il faut répéter le message plusieurs fois différemment pour qu’il passe !

[Mise à jour Wecandoo : Finalement, les efforts ont payé puisque France 2 a fait ensuite deux reportages dédiés, apportant plusieurs milliers de nouveaux clients à la communauté d’artisans Wecandoo. Il n’y a pas de petits efforts !]

Un dernier mot / conseil pour les artisans de la communauté ? 
Seule, on va plus vite (… rien de moins sûr !) mais à plusieur.es, on va carrément plus loin !!


Retrouvez les ateliers de Xavière sur Wecandoo

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Plus d'articles
Wecandoo présente le guide de l’artisanat local pour des vacances en France réussies
%d blogueurs aiment cette page :