Rencontre avec Stéphane Rozand, créateur sur métal à Argenteuil

Dans son atelier aux mille œuvres, Stéphane est un artiste créateur sur métal accompli, un pédagogue qui ravit les participants lors de ses ateliers ! Aujourd’hui, il nous partage ses retours d’expérience et quelques conseils avisés pour les artisans qui, comme lui, souhaitent partager leur savoir-faire au grand public.

Découvrez ses ateliers sur Wecandoo

Wecandoo : Hello Stéphane ! Est-ce que tu pourrais d’abord nous parler de ton parcours ? Comment en es-tu arrivé à travailler le métal ?

Stéphane : Hello ! Après des études d’électrotechnique et de commerce international, j’ai commencé ma carrière professionnelle comme marin. J’étais dans la Marine Nationale en tant que formateur en exploitation des systèmes radars embarqués auprès des officiers sortis de l’École Navale, et ce, durant 5 ans soient deux tours du monde !

Puis 5 ans dans l’Industrie et ensuite 15 ans comme prof de mathématiques et Sciences Physiques au lycée.
Au début de ma carrière de prof, en 1992, j’ai eu besoin de réparer mon portail métallique, je me suis équipé en matériel et depuis je n’ai jamais cessé de travailler le métal.

La soudure a quelque chose de magique.

Atelier d'Argentueil - Stéphane Rozand
L’atelier de Stéphane à Argenteuil

Tu te définis comme créateur sur métal, artiste. Comment cela se retrouve dans ta pratique aujourd’hui ?

En tant qu’artiste, je crée des pièces uniques : des sculptures comme du mobilier ou des luminaires.

Je travaille avec de la matière de récupération. Le recyclage est important pour moi.

Stéphane et sa sculpture « Le couloir de l’espoir » dans le Jardin des Justes – Argenteuil

Comment en es-tu venu à animer des ateliers ? Qu’est-ce que t’apporte la collaboration avec Wecandoo ?

Je fais partie d’un collectif d’artistes. Nous avons créé un Centre de formation à Argenteuil, autant pour le plaisir de partager, d’enseigner que pour répondre aux nombreuses demandes.

Wecandoo, c’est un complément de revenu, mais ce sont aussi des rencontres ! Pas un participant n’a le même projet et ces échanges sont très riches pour le formateur que je suis, mais aussi pour le créateur…

Aujourd’hui deux de tes trois ateliers Wecandoo sont des cours particuliers, sur des formats assez longs. Qu’est-ce qui t’a fait te tourner vers ce type de formats ?

Il s’agit de maîtriser une technique qui n’est pas simple. 4h est un minimum pour que les participants repartent avec de bonnes bases en toute sécurité. Cela me permet de prendre le temps de les mettre à l’aise, de leur expliquer les bases et de rentrer dans le concret.

Les super avis des participants sur tes ateliers Wecandoo parlent de ton côté pédagogue. Bravo ! Est-ce que tu aurais des conseils de pédagogie justement à partager aux artisans de la communauté ?

Je pense qu’il ne faut jamais oublier nos tâtonnements, nos questionnements de débutant. Aujourd’hui, je maîtrise mon sujet, mais les participants, pas le moins du monde dans la plupart des cas.

Il s’agit donc d’être à l’écoute, patient et rassurant.

Stéphane et une participante à un de ses ateliers

Comment répartis-tu ton temps entre ta pratique, tes ateliers, la communication et ses différents canaux ?

Je n’ai pas vraiment de semaine type. C’est ce qui fait la richesse de mon travail. Mon temps se répartit entre de l’administratif, de la réflexion, de la création, de l’enseignement et de la com’ selon les projets et les envies.

D’ailleurs, pour la communication, les canaux que j’utilise sont très variés. Je réponds à des appels d’offres, des commandes, des résidences, des appels à projet. J’expose. J’utilise Facebook, Insta et l’emailing.

Des réalisateurs et des journalistes se sont aussi intéressés à mon travail. Il existe plusieurs reportages et clips réalisés dans mon atelier.

Vidéo dans l’atelier de Stéphane par le Youtubeur Quentin Maker

Tu fais partie des artisans de la communauté qui ont répondu au questionnaire pour être ambassadeur Wecandoo. Pourquoi est-ce que cela a du sens pour toi ?

Wecandoo est une super plateforme qui offre aux participants une multitude d’expériences de qualité. Je suis fier d’en faire partie. Il est évident que bien des personnes ressentent le besoin de faire avec leurs mains, de créer, de s’ancrer dans le réel et d’apprendre.

Du coup, tu as eu l’opportunité de passer dans une interview par le média Brut qui sortira très bientôt. Comment cela s’est passé pour toi ?

C’était très sympa. Une mère et son fils ont partagé un moment d’apprentissage ensemble et cela n’a pas de prix.

Un dernier mot pour les artisans de la communauté Wecandoo ?

Faites-vous plaisir !


Retrouvez les ateliers de Stéphane sur Wecandoo

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Plus d'articles
Activité Japon suminagashi
Le suminagashi ou l’art japonais du papier marbré
%d blogueurs aiment cette page :