Rencontre avec Carole et Elie de l’Atelier d’Acryle, forgerons couteliers dans la région d’Angers – Le Mans

Ils travaillent main dans la main pour forger des couteaux, baguettes et autres objets incroyables au cœur des Deux-Sèvres (79). Carole et Elie de l’Atelier d’Acryle forment une équipe soudée proposant un voyage dans un univers unique. Ils proposent de nombreux formats d’ateliers pour faire l’expérience de leur métier et rencontrent un joli succès sur Wecandoo. Carole nous partage leur histoire, leur expérience et de nombreux conseils.

Découvrez leurs ateliers sur Wecandoo.

Wecandoo : Hello Carole ! Tout d’abord, pourrais-tu nous en dire un peu plus sur l’Atelier d’Acryle ? Le nom est intriguant !

Carole : L’atelier d’Acryle est à la fois une coutellerie d’art, une ferronnerie d’art, un atelier de sculpture bois à savoir des baguettes magiques, un atelier de rénovation et réparation en coutellerie d’autres marques et un espace de transmission de gestes et connaissances.

C’est Elie qui, tout gamin, a créé un jeu de rôle, encore joué aujourd’hui, et qui s’est appuyé dessus au moment où il est passé pro il y a 6 ans. Acryle est la mégalopole de cet univers fictif et notre atelier est le portail que l’on passe pour en ramener des artefacts…

C’est pourquoi notre méthode de création est double : une histoire d’Acryle entraînera la création d’une lame, ou bien la demande d’un client entraînera une histoire une fois la pièce créée. Elie aime bien dire que c’est un univers vorace qui s’auto-alimente. Au bout de 20 ans de vie pour ce jeu, je confirme que mon travail m’emmène quotidiennement dans nos glossaires, cartes et bibles…

Chaque pièce de notre atelier est accompagnée d’un certificat d’authenticité qui intègre, outre des données techniques, des paragraphes entiers d’histoires liés au modèle. Les baguettes magiques ont en plus la particularité d’avoir un prénom original, nos 90 bois ont tous des pouvoirs différents et nos cœurs de baguette sont inédits.

L’Atelier d’Acryle

Incroyable ! Et du coup, pourrais-tu nous en dire plus sur toi et sur Elie ?

Elie se définit comme un littéraire, mais a toujours eu la passion de la matière. Il a sculpté enfant le tuffeau (une pierre très courante dans le Saumurois) mais aussi le bois, puis dessiné, en suivant des cours aux beaux-arts en parallèle de ses études littéraires. Il a fait un passage en fac de philo également puis est allé se former en ferronnerie d’art. Une fois sorti, il a pu travailler facilement en industrie métallurgiste et aussi dans une entreprise de vélos carénés.

En parallèle, la forge l’appelait : la coutellerie lui plaisait pour le défi technique que cela représentait et la possibilité de travailler des bois particuliers. Il a beaucoup lu pour comprendre la science derrière les gestes. Sa première année amateur a été un enchaînement de tests, de casses, de mauvaises lames, mais c’était il y a 13 ans. Notre approche aujourd’hui à l’atelier est de transmettre tout ce qui a été validé par méta-analyse, tout ce qui est reproductible, tout ce qui est prouvé scientifiquement pour résumer.

De mon côté, j’ai toujours eu une attirance pour le bois, mais la vie m’a emmenée dans une carrière tertiaire : la majorité du temps dans les ressources humaines, mais aussi en vente, en concertation dans le développement durable, en tourisme, jusqu’à avoir ma propre entreprise pendant quelques années bien avant de croiser Elie. Au moment de notre association, j’étais en train de me reconvertir dans le bois.

Elie Miziniak et Carole Leblanc

Des parcours riches en expériences ! Et quel est votre rôle aujourd’hui à chacun dans l’entreprise ?

Aujourd’hui, nous sommes associés à 50-50, Elie est en charge de la production, de mon côté, je fais en sorte de gérer l’avant et l’après atelier. La très grande majorité de nos pièces sont réalisées sur mesure, cela représente une phase avant-vente conséquente.

Je gère toute notre présence en ligne et notre communication. Elie dessine les projets originaux, créé de nouveaux produits, gère la plupart des fournisseurs, anime les ateliers…

Mais les frontières sont poreuses : on voit ensemble la stratégie, je touche au ponçage, il fait une partie de la compta, j’anime certains points d’initiation. On a la chance d’aimer tous les deux l’administratif et la pédagogie ce qui est facilitateur !

Vous êtes chez Wecandoo depuis avril 2021. Qu’est-ce qui vous a motivé à rejoindre la communauté ?

Elie a vu passer une publicité un ou deux ans avant, mais notre région n’était pas ouverte. C’est à vérifier, mais je crois qu’on a été dans les premiers artisan-e-s de notre coin géographique !

Elie animait depuis quelques années déjà des ateliers pour transmettre ses connaissances. Wecandoo nous a paru être un bon moyen pour atteindre plus de personnes sur le sujet, tout en nous organisant plus efficacement et en donnant de l’autonomie à nos client-e-s dans leurs réservations. Le confort est clairement plus présent pour eux comme pour nous !

De plus, notre démarche artisane a toujours été collective et solidaire, nous faisons profiter de nos machines à pas mal d’autres pros qu’ils ou elles soient de notre métier ou non alors la logique de communauté nous a complètement parlé. Pour nous, le choix d’intégrer Wecandoo est aligné avec les valeurs que l’on souhaite défendre.

Une participante à un atelier avec Elie, en pleine explication.

Et aujourd’hui, qu’est-ce qui vous motive à animer des ateliers au quotidien ?

Les rencontres.

C’est cliché, mais on adore rencontrer de nouvelles personnes. Nos ateliers attirent toutes les CSP, les générations et les genres, et c’est comme ça qu’on voulait justement les envisager. Notre shooting Wecandoo est beaucoup tourné autour d’une femme pour cette raison : casser les idées reçues sur la forge.

L’autre motivation principale pour nous est à long terme : créer l’envie de rejoindre la famille artisane. Que ce soit auprès des enfants ou des adultes, on voit régulièrement des personnes se révéler dans le travail de la matière. Nous avons quelques anciens clients d’atelier qui ont ouvert leur entreprise en coutellerie depuis et pour nous, c’est vraiment une bonne nouvelle.

Elie et un jeune participant à son atelier.

D’ailleurs, vous avez aujourd’hui 7 ateliers différents disponibles sur Wecandoo : des formats longs ou courts, avec ou sans enfants. Comment s’est passée la définition de ces formats ?

On avait déjà de notre côté différentes formules avant Wecandoo. Il nous a paru intéressant de proposer à la plateforme cette typologie basée sur notre retour d’expérience, car on voyait bien que les publics étaient différents sur chacune des formules.

Jeanne, qui était notre chargée de compte [chez Wecandoo], a accueilli avec une grande ouverture d’esprit nos arguments et nous a soutenus. Je me suis donnée une phase de test de 6 mois pour voir si tout décollait vraiment, et surtout voir comment cela allait être gérable pour moi, mais finalement toutes les formules ont une raison d’être aujourd’hui.

Les ateliers de l’Atelier d’Acryle sur Wecandoo, disponibles ici
Intéressant ! Et quelle est cette raison d’être ?

– Les formules longues de 3 et 5 jours sont plus poussées techniquement et s’adressent beaucoup aux personnes installées dans ce métier ou envisageant de le faire. On y reçoit aussi les personnes qui veulent une immersion plus forte, ou collectionnent depuis longtemps des couteaux et veulent comprendre la technique derrière les aciers feuilletés. Ce sont les formules les moins vendues, mais on aime aussi les animer et le public qu’on y rencontre se reporterait peu sur les autres formules.

– Les formules enfants étaient importantes pour nous, car nous souhaitions leur donner la possibilité de tester une jeune vocation, au-delà d’avoir un souvenir en famille. L’enjeu a été de trouver des formules en adéquation avec le budget familial, le temps d’attention qu’on pouvait espérer, tout en assurant une sécurité plus poussée. Ce sont donc des formules courtes, ayant un coût moindre, permettant à partir de 9 ans d’approcher la forge, et à partir de 11 ans d’approcher plein d’autres machines. Dans les faits, ces formules ont été régulièrement réservées par des duo ou trio 100% adultes aussi car elles sont rapides (2 à 4h).

– La formule décapsuleur de 1h30 est typiquement là pour les personnes qui ont envie de faire une seule expérience de forge, en solo assez souvent, ou alors qui veulent nous tester, nous, avant de venir plus longtemps ! C’est aussi la formule offerte en cadeau très facilement car c’est la moins chère.

– Les formules à la journée sont les plus réservées sur nos dates, je crois : on est parti du constat qu’on arrivait à faire un couteau en une journée, que ce soit un fixe ou pliant. L’idée a été de faire une formule avec un prix tiré vers le bas d’un côté et une formule “open bar” de l’autre. C’est ainsi que le couteau pliant bénéficie de plus de choix de finitions de lame et bois que le fixe. L’impact tarifaire est compris par les clients, on a eu de bons retours sur cette décision. On a souvent vu des personnes venues faire un fixe revenir pour un pliant 4 mois plus tard.

Les enfants participent aussi aux ateliers !
Même si chaque formule a donc son rôle, cela fait beaucoup à gérer. Comment faites-vous pour jongler avec tout ça ?

En termes de gestion quotidienne, c’est un exercice sur lequel je commence tout juste à être plus sereine.

Pendant 1 an, je mettais toutes les formules en même temps et je devais sauter sur mon téléphone à chaque réservation pour éviter que deux formules aient lieu en même temps.

On a testé à partir de septembre 2022 de ne mettre aucune formule en parallèle et le calendrier se remplit tout autant, avec de vrais temps de pause pour nous et une lecture simplifiée pour les clients.

Lorsqu’on nous demande des aménagements, je vois tout de suite ce qu’il est possible de faire et on y arrive en général. A l’heure actuelle, on définit ensemble 1 an à l’avance les formules sur un fichier Excel, et j’ouvre les dates au fur et à mesure.

C’est parce qu’on avait déjà plus d’un an de présence sur Wecandoo qu’on a pu en tirer une nouvelle stratégie. Je ne regrette pas la période de test où tout était ouvert, car elle nous a permis de comprendre les client-e-s. Rdv en septembre 2023 pour voir comment on évoluera encore 🙂

Des participants aux ateliers heureux d’être là.
Dans tous les cas, vos clients sont très satisfaits de vos ateliers. Vous avez une note de 9,5/10 et de très bons commentaires. Bravo !
Des conseils pour les artisans de la communauté pour faire en sorte que les clients ressortent de leurs ateliers satisfaits de leur expérience ?

Merci ! On ne savait pas pour la note 🙂

On joue clairement sur le rythme : alterner théorie et pratique, en plus d’alterner l’interlocuteur. Tout cela permet de ne pas s’ennuyer et d’avoir une énergie renouvelée dans la journée. C’est pensé pour le public, mais aussi pour notre santé mentale.

En cours de journée, il nous arrive de faire des photos et vidéos qu’on envoie aux participant-e-s la semaine suivante, une attention appréciée. On ajoute aussi que nous restons joignables par la suite.

Il arrive régulièrement qu’on nous demande notre avis sur une enclume visible sur Leboncoin par exemple, ou des contacts pour faire faire un étui en cuir à la pièce faite en stage. En amont, on envoie également un mail de remerciement avec les moyens de nous contacter pour toute question : il arrive qu’on vende de cette façon une pièce avant même que la personne soit venue !

Fierté des participants à la fin des ateliers !

J’ai remarqué que vous aviez des réservations pour vos ateliers déjà jusqu’à avril 2023 (6 mois en avance !!). C’est impressionnant ! J’ai aussi vu que vous aviez des longues périodes sans ateliers.
Comment gérez-vous votre calendrier ? Est-ce que vous avez remarqué des choses qui fonctionnent bien ou moins bien ?

De part nos diverses activités, nous jonglons entre les commandes sur-mesure, nos productions, les événements, les ateliers Wecandoo et un peu de repos. Notre stratégie évolue tous les ans. Les premiers temps, on ouvrait tout pour connaître les habitudes des client-e-s.

Voici où on en est après 18 mois : le pic de saison des ateliers est en juillet et août pour nous qui sommes presque au centre de la France. Nous nous consacrons donc à 90% à ces ateliers et impactons nos délais de commandes.

En sus, “Noël” démarre en août chez nous et s’étale jusqu’à mi janvier pour les cadeaux-produits : notre deuxième saison commence donc pendant le pic des ateliers.

Pour cette raison, en deuxième semestre, nous limitons les ateliers aux vacances scolaires ou presque. Au premier semestre, nous neutralisons janvier pour pouvoir produire, et ouvrons des dates en fonction des 3 zones, car nous avons une zone de chalandise nationale et sommes en limite de 2 zones de vacances.

Le tout est de tester et de comprendre l’impact des vacances scolaires et des jours fériés. Lors d’un webinaire Wecandoo, je me souviens d’un participant qui expliquait que juillet et août étaient la période froide, je pense qu’il était dans une métropole.

Les participants en pleine action.
Justement, vous n’êtes pas en métropole et pourtant vous avez de nombreuses ventes de bons cadeaux et réservations. Est-ce que vous avez des conseils pour les artisans de la communauté qui sont dans la même situation (à la campagne, excentrés ou inaccessibles en transports en commun) ?

Se faire un catalogue de gîtes, chambres d’hôtes, airbnb, hôtels et se transformer en office de tourisme ! Il faut convaincre les gens que venir chez vous, c’est une expérience globale.

De notre côté, on fait le salon des acteurs du tourisme pour récupérer des infos sur les activités complémentaires : celles qui occupent les personnes qui accompagnent nos client-e-s ou leur permettent de se projeter sur un séjour plus long que quelques heures. On a aussi consacré une partie de notre nouveau site à nos “bonnes adresses” pour les logements.

J’ai souvent des appels de prospects inquiets de venir dans un no man’s land, mais en vérité, on travaille toute l’année à tisser du réseau pour rendre attractif notre territoire. Je suis en contact régulier avec les épiceries, restaurants, les offices de tourisme et les services du tourisme au niveau départemental et régional. On a parrainé l’entrée sur Wecandoo de la petite ferme d’alpagas à 15 minutes tenue par Sophie et Will et on se donne mutuellement de la visibilité par exemple.

Le choix des horaires est également un enjeu. On va pendant les vacances ne pas hésiter à démarrer à 10h seulement les ateliers enfants, ou à 16h30 des décapsuleurs : l’idée est de permettre aux gens de faire la route. Nos clients Wecandoo viennent souvent de plus de 2h ou 3h alentour, on en tient compte. On fournit les cafés et thés toute la journée, et on est à disposition par téléphone pour les personnes qui se perdent en route.

Une grande partie de la vente se joue dans la communication. J’ai remarqué que vous êtes très actifs sur les réseaux sociaux et vous avez toujours de très belles photos. Quelle est votre stratégie à ce sujet ? Est-ce que vous avez eu des apprentissages ? Des conseils pour les autres artisans de la communauté ?

Merci pour les photos et l’animation réseaux, je me forme sur le tas et j’ai encore beaucoup à apprendre. Je recommande les webinaires sur le sujets de Wecandoo et ceux de “L’indispensable du numérique”. J’ai suivi la plupart des modules et j’ai appris beaucoup de choses.

Notre stratégie est un test grandeur nature car je ne suis pas du métier.

Sur les réseaux :

– Associer bien sûr Wecandoo pour les ateliers, car nous avons envie de faire découvrir tous-tes les artisan-e-s de cette plateforme et pensons que si chacun-e parle de ce site, on aura tous-tes une visibilité énorme.

– Varier nos infos pour couvrir régulièrement tous nos domaines d’activité : baguettes magiques, coutellerie, ateliers, ferronnerie, pour ne pas lasser les followers.

– On ne peut pas sponsoriser de publications en tant que “vendeurs d’armes” donc on doit jouer avec l’algorithme, c’est un vrai casse-tête.

Petit aperçu du compte Instagram de l’Atelier d’Acryle

Pour les visuels :

– Je me sers beaucoup des visuels mis à disposition par Wecandoo, en les intégrant dans d’autres visuels par exemple ou directement tels quels.

– J’utilise aussi énormément des photos du shooting Wecandoo, en les recadrant différemment, en jouant sur des filtres, des effets vignettes (merci Canva) et cela donne une redondance d’univers sans être toujours les mêmes visuels.

– Canva est pour moi le must have. J’ai fini par prendre la version payante, et j’en ai pour mon argent car je gagne énormément de temps grâce à lui, notamment la fonction redimensionnement. J’ai intégré les couleurs de notre charte graphique, nos polices etc. et donc je peux facilement retoucher des modèles et faire des thèmes selon les infos du moment.

Si on remonte sur 2 ans notre fil Instagram on verra toutes mes fails esthétiques en temps réel… Alors, en ce moment j’essaie d’uniformiser mes fonds ou d’avoir peu de couleurs différentes pour simplifier la lecture des followers et traiter nos fils dans leur ensemble esthétiquement. J’ai des progressions à faire en termes de reels également, alors que j’ai une belle banque de vidéo à poster.

L’enjeu est également de ne pas basculer dans le trop propre, le trop pro, car dans notre secteur, pour notre clientèle, ce n’est malheureusement pas si bien perçu.

On nous a aussi souvent suggéré de nous mettre plus en avant en tant que personne, et de montrer plus de feu. J’essaie d’introduire ces éléments mais ce n’est pas encore naturel pour moi.

Créations de l’Atelier d’Acryle – les baguettes magiques

Impressions :

– Des affiches une fois par an pendant le mois précédent nos portes ouvertes début décembre, avec un QR code qui renvoie sur linktree.

– Le flyer Wecandoo part avec chaque personne qui est passée à l’atelier toute l’année (avec notre code artisan). Ces client-e-s, venus via Wecandoo ne connaissent souvent pas vraiment les possibilités offertes par la plateforme alors, on prend 5 minutes pour leur donner notre retour d’expérience et les rassurer sur le traitement des artisan-e-s. On a toujours ces flyers en salon également.

– Le flyer Wecandoo part aussi dans chaque colis lors de nos ventes de produits en ligne, on y ajoute notre code promo artisan.

Journalistes : J’ai fait un communiqué de presse via Canva cette année en intégrant le logo Wecandoo afin de capter l’attention sur ce point de notre activité.

Mon conseil serait de ne pas hésiter à suivre les webinaires sur le sujet, cela évolue très vite. Je pense que le community management serait un poste à part entière pour notre atelier alors suivre ce type de veille faite par d’autres me fait gagner du temps.

Alors qu’on se rapproche de Noël, une période clé pour les achats de cadeaux, est-ce que vous mettez en place certaines choses pour vous préparer à cette période et en profiter un maximum ? En particulier, quelle est votre stratégie en ce qui concerne les ateliers ?

Pour les ateliers, on fait différentes choses.

– On redouble la communication, tout en ouvrant des dates de début d’année afin de rassurer les clients Wecandoo. On prévoit des créneaux pendant les vacances de noël, très appréciés pendant les fêtes.

– On suit les recommandations de timing Wecandoo et on rythme autour notre communication. Nous parlons de Noël, du vendredi solidaire, de possibilités d’achat en last minute.

– Et cette année, j’ai aussi suivi le conseil de Hasan Haj qui fait des pâtés en croûte à Lyon avec Wecandoo et je reprends l’outil Meta pour programmer les publications.

Un post spécial Noël pour mettre en avant les ateliers Wecandoo animé par l’Atelier d’Acryle

Et qu’en est-il de votre stratégie pour la production qui, je l’imagine, doit occuper pas mal de votre temps aussi ?

Les commandes sur-mesure sont la majorité de nos ventes, alors avec 6 mois de délais. En novembre, on pousse les gens vers la boutique en ligne, les cartes-cadeaux Acryle pour les sur-mesure et les expériences Wecandoo. Il faut aussi s’organiser pour la logistique pour les envois de colis. Je m’assure en amont d’avoir tout le matériel nécessaire également. On a des petits papiers à lettre thématiques de chez LadyPapiers, une illustratrice qui fait de la papeterie parfaite pour mettre des petits mots (dispo sur Etsy). On a aussi misé depuis quelques semaines sur le travail de Zoezephyyr qui fabrique son propre papier dans le même département que nous. Elle fait beaucoup de tests, recycle et crée de très beaux supports pour les petits mots accompagnant les emballages cadeaux.

Comme pour chaque action, on prévoit un calendrier 6 mois avant et on se débriefe ensuite afin de s’améliorer l’année suivante. On sait que c’est le bout d’une longue ligne droite pour nous, alors on fait attention à notre sommeil, notre alimentation, on essaie de garder des temps morts, et personnellement, je regarde tous les téléfilms de Noël le dimanche. 🙂

Créations de l’Atelier d’Acryle – les couteaux
Un dernier mot/conseil à partager aux artisans de la communauté Wecandoo qui nous lisent ?

Imaginez sans limites, testez beaucoup, plantez-vous souvent et prévoyez des points réguliers dans l’année pour prendre du recul.

Comme me l’a écrit Chloé de Wecandoo : “C’est tout à fait normal de tester pleins de choses et de formats. Ce qui compte à un moment donné, c’est de regarder tout ce qui a été réalisé et sélectionner à la fois ce qui rend le mieux, ce qui a le mieux fonctionné et ce qui est déclinable dans le temps pour être efficace ! “


Retrouvez les ateliers de l’Atelier d’Acryle sur Wecandoo

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Plus d'articles
Recette cocktail de Noël par Baptiste, mixologue
Recette de cocktail à base de rhum pour trinquer avec vos proches
%d blogueurs aiment cette page :