L’artisanat est-il vraiment si cher ?

Imaginez que vous voulez acheter une table. Entre un produit standardisé à Ikéa et une création sur-mesure faite par un artisan, la différence est souvent de taille. Là où vous pouvez avoir la première pour moins de 50€, celle d’un artisan peut en coûter le double, voire le triple ! Mais d’où vient cette différence ? Que se cache-t-il derrière le vrai prix d’une table ? 

Construire une table représente plus de 40h de travail

Fabrice, gérant de La Fabrique, entreprise de mobilier, nous apprend qu’il y a avant tout différentes phases avant de passer à la création d’un produit sur mesure. “ Il y a une phase de conception technique. Tous les plans qu’on reçoit, même s’ils sont très beaux, ne sont pas des plans d’exécution. Il faut les ajuster. Les assemblages ne sont pas mentionnés. Si on parle d’une porte, on sait qu’elle s’ouvre par exemple, mais il faut définir le genre de charnière, leur position.” tout un travail en plus qui demande du temps aux artisans !

“Pour construire une table, il faut 6h de conception technique et 30 à 35h de travail de réalisation.” précise Fabrice. “ D’une manière générale, sur un projet, le prix se répartie entre ⅔ pour la main d’œuvre et ⅓ pour les matières premières. Et il faut y ajouter la TVA. Et l’entretien des équipements sans lesquels on ne peut rien faire ! En tout et pour tout, un ébéniste coûte 320 € la journée en moyenne, là où un consultant peut aller de 500 à 2000 euros par jour sans pour autant avoir de charges fixes.” dit-il pour faire un parallèle.

Fabrice est artisan ébéniste à Lyon, dans son atelier La Fabrique.

La fabrication industrielle a fait perdre la valeur des objets

Rare sont ceux qui se rendent encore compte du nombre d’heures de travail passées derrière un objet du quotidien. L’industrialisation et l’apparition des meubles standardisés a en effet changé bien des choses. Selon Fabrice la question n’est pourtant pas de comparer le produit industriel et le produit artisanal. “ C’est bien qu’on ait des produits industriels ! Il y a un process de production plus productif, les prix en sortie d’usine sont bien moins chers et c’est plus pratique. Mais la question se pose quand on parle de produits qui ont été fabriqués à l’autre bout du monde et la surconsommation qu’on en fait.” déplore-t-il.

Les coûts réels pour le monde et la société ne sont pas pris en compte

“Si on devait internaliser ce que ça coûte à la société, de produire autant de meubles à bas coût à l’étranger et si les coûts de transports mondiaux avaient un impact réel sur le prix, les produits français seraient tout aussi compétitifs que les produits lointains !” annonce Fabrice. L’artisan est conscient que tout le monde n’a pas les moyens de pouvoir acheter des produits sur-mesure, néanmoins il encourage à se questionner sur l’impact de ses achats à son échelle. “ On peut trouver des produits industriels en France ou des produits tout simple chez des artisans qui ne coûtent pas très chers. “

Devenir artisan le temps d’un atelier pour prendre conscience de son impact

Fabrice accueille volontiers des participants dans son atelier en collaboration avec Wecandoo. L’espace de quelques heures, ces derniers peuvent découvrir les rouages d’un atelier d’artisan et repartir avec leurs propres productions. “Pour nous, les ateliers, c’est transmettre notre métier, les gestes techniques, la précision et faire découvrir comment on travaille et tout ce qui est nécessaire pour faire un meuble !” dit Fabrice “ Pour le moment, on n’éduque que les convertis, mais assurément, faire venir les gens chez nous, ça contribue à changer leur vision de la création d’un meuble.”

Dans son atelier, vous serez initié aux techniques d’assemblage pour réaliser un tabouret par exemple !

Et vous ? Vous sentez-vous prêt à découvrir la vie d’un artisan lors d’un atelier ? Fabrice vous guidera dans la création de votre tabouret ainsi qu’une initiation aux techniques d’assemblage.

Plus d'articles
Recettes pour un team building hors du commun